Ce matin, c'était grasse mat. Bon, grasse mat en collectivité, ça a ses limites, il fallait avoir atteint le refectoire avant 9H30, et il fallait surtout que ceux qui étaient réveillés les premiers respectent le sommeil des autres. Et figurez-vous que ça a été le cas, et les derniers à descendre déjeuner sont arrivés à presque 10H00. Comme quoi il y a de la fatigue, le séjour est très intense.

Après tout ça, le plus simple était d'aller... en classe. Mais ce n'était plus la même maîtresse, et il n'y avait ni calcul, ni dictée, ni tableau de conjugaison.

DSCF5001

On joue à deux.

DSCF5002

On joue à trois.

DSCF5003

On dessine.

DSCF5004

On joue au morpion.

DSCF5005

C'est cool avec cette maîtresse là. On ne peut pas la garder ?

DSCF5006

Une classe tripot, c'est trop bien.

DSCF5007

Lui aussi il est cool comme maître, on devrait le garder aussi.

DSCF5008

Une classe comme on n'en voit jamais, une classe le dimanche quoi.

DSCF5009

Et ça triche...

D'autres ont préféré rester dans leur chambre au troisième étage. J'ai demandé qu'elles soient (à peu près) rangées pour la traditionnelle photo des chambres ce soir, mais ce sera la surprise, je ne suis pas allé vérifier.